Discours du 1er mai 2015 du LCGB: Pour une politique dans le strict intérêt du salarié

Le 1er mai 2015, le LCGB a organisé à Bettembourg sa traditionnelle célébration de la Fête du Travail. 700 membres, délégués, militants et sympathisants du LCGB y ont participé.

Lors de son discours du 1er mai, le président national du LCGB Patrick DURY a pointé du doigt la politique du gouvernement qui est fortement sapée par les groupements d’intérêts particuliers. Le LCGB a clairement lancé un appel que le gouvernement se doit de défendre les intérêts des salariés qui ont jusqu’ici payé les frais de la crise avec, entre autres, une augmentation constante du chômage et une stagnation du pouvoir d’achat. Or, ce sont les salariés du secteur privé qui créent la richesse du pays. Le Luxembourg a donc besoin d’un rééquilibrage en faveur des salariés du secteur privé.

En tout premier lieu, le gouvernement doit faire une politique plus active contre le chômage. Le LCGB attend également que le gouvernement met rapidement une fin aux débats sur une flexibilisation des heures de travail. En plus, le LCGB revendique la mise en œuvre rapide des solutions proposées par le gouvernement dans le domaine des 52 semaines de maladie grave et du maintien intégral du salaire en cas de maladie. Finalement, le LCGB se prononce en faveur du droit de vote pour tous les résidents, mais craint que le référendum sur cette question amène plutôt à une montée d’un extrémisme et d’un populisme de tous les bords.

Discours du président national du LCGB