Prise de position du LCGB sur la politique anti-sociale et anti-démocratique du gouvernement

Lors de sa conférence de presse du 21 octobre 2014, le LCGB s’est exprimé au sujet des mesures budgétaires annoncées par le gouvernement et du nouveau projet de loi sur le dialogue social à l’intérieur des entreprises.

Au niveau du budget 2015, le gouvernement prévoit toute une série de changements qui constituent une perte notable pour les salariés, les ménages, les jeunes et les retraités. Ces mesures consistent entre autre dans la réduction de la durée et du montant de l’aide au réemploi, la suppression de l’aide à la mobilité géographique, la restriction des choix individuels dans le cadre de la politique familiale, la diminution des allocations familiales pour les futures familles nombreuses ou la suppression des subventions pour la formation continue de la CSL.

Dans le contexte du dialogue social et de la représentation des organisations syndicales dans les entreprises, le gouvernement a en outre prévu de modifier le projet de loi au détriment des organisations syndicales minoritaires. La démarche du gouvernement ne respecte donc pas les résultats obtenus à l’issue des négociations menées avec les partenaires sociaux depuis 2008 et viole ainsi les principes démocratiques.

Convention collective Luxair: Piquet de protestation du LCGB (9 octobre 2014)

Plus de 150 personnes s’étaient réunies ce matin, 9 octobre 2014, devant l’Office national de conciliation. Malgré les averses, les employés chez Luxair se sont déplacés pour manifester pour la sauvegarde de leurs existences et de la convention collective.

Les salariés Luxair sont en droit de revendiquer

  • le rétablissement immédiat de la CCT
  • une vraie garantie d’un emploi stable et de la sauvegarde des existences
  • une stratégie claire de la société Luxair

La réunion d’aujourd’hui à l’Office national de conciliation constitue une étape cruciale pour l’avenir et la pérennité des emplois chez Luxair.