Le Luxembourg, un pays confronté à une perte de compétitivité ?

Le STATEC vient de publier au cours de cette semaine le numéro 2-2011 de sa publication « Regards » pour se consacrer au « niveau du coût de la main-d’oeuvre et la durée de travail au Luxembourg et en Europe. Cette étude fait ressortir deux points intéressants quant à la discussion sur la compétitivité qui a été menée par le patronat tout au long de l’année 2010.

Un coût horaire moyen moins élevé qu’en Belgique et en France

Il est vrai que le coût annuel par salarié du Luxembourg est  le plus élevé de l’UE, mais ceci est largement dû au nombre plus élevé des heures travaillées par salarié.  En effet, le coût horaire moyen est moins élevé au Luxembourg (31,3 €) qu’en Belgique (33 €) ou en France (35,2 €). Parmi les voisins directs du Luxembourg, seule l’Allemagne affiche un coût horaire moyen inférieur (28,9 €).

Un coût indirect faible par rapport aux pays voisins.

Précisons d’abord que le coût indirect de la main d’œuvre qui comprend les cotisations sociales à la charge de l’employeur ainsi que les dépenses de formation et de recrutement, les vêtements de travail et autres dépenses liées au travail ainsi que d’éventuels impôts sur les salaires à charge des employeurs.

Au Luxembourg, le coût indirect atteint 14 % du coût total de la main-d’œuvre alors qu’il en représente 34 % en France et 22 % en Allemagne!

N’est-ce pas des critères qui démontrent qu’après tout le Luxembourg est quand même compétitif par rapport à ses pays voisins ?

1 Réponse à “Le Luxembourg, un pays confronté à une perte de compétitivité ?”


Laisser un commentaire