Discours du 1er mai 2014 du LCGB: Pas de charges supplémentaires pour les salariés du secteur privé!

Le 1er mai 2014, le LCGB a organisé à Luxembourg-ville sa traditionnelle célébration de la Fête du Travail. 1000 membres, délégués, militants et sympathisants du LCGB étaient présent ce jour-là à la capitale du Luxembourg.

Lors de son discours du 1er mai, le président national du LCGB Patrick DURY a dressé un bilan de la crise économique et financière que le Luxembourg traverse actuellement. La disparition du secret bancaire et la perte des recettes sur le commerce électronique vont encore aggraver les problèmes financiers de l’Etat qui doit déjà maintenant faire des économies à hauteur de 1 milliard € pour rééquilibrer le budget d’Etat d’ici 2018. Les premières mesures annoncées par le gouvernement vont frapper de plein fouet les salariés: révision des bourses d’études à la baisse, augmentation de la TVA en 2015. Et ce malgré le fait que les salariés se voient confrontés à des problèmes existentiels puisque le chômage continue à grimper sans cesse et la politique contractuelle au sein des entreprises est pratiquement arrivée au point mort.

Face à ces constats, la convocation d’une Tripartite nationale devient de plus en plus urgente. Afin de rééquilibrer les finances publiques et lutter contre le chômage croissant, le LCGB oeuvre pour une décision consensuelle au sein d’une Tripartite nationale. Le LCGB ne pourra pas marquer son accord à toute charge supplémentaire imposée de façon unilatérale aux salariés du secteur privé.

Discours du président national du LCGB

0 Réponse à “Discours du 1er mai 2014 du LCGB: Pas de charges supplémentaires pour les salariés du secteur privé!”


  • Aucun commentaire

Laisser un commentaire