Les négociations pour la CCT Banques au point mort

Après seulement deux réunions pour le renouvellement de la CCT Banques, les négociations sont au point mort.  L’ABBL est restée intransigeante sur ses revendications et a quitté la table des négociations. Le LCGB-SESF dénonce cette situation et rejette les attaques permanentes de l’ABBL sur les acquis des salariés, refuse la politique salariale de plus en plus arbitraire dans le secteur et constate une détérioration croissante du climat social dans les entreprises du secteur financier. Au travers de sa logique purement économique et à très court terme, l’attitude de l’ABBL va mener le secteur à l’impasse sociale.

A côté de la politique de rémunération dans le secteur, les salariés attendent aujourd’hui des réponses et des avancées en matière de protection des emplois, des alternatives aux licenciements économiques, le respect du temps de travail, la fin des évaluations arbitraires, des garanties d’évolution salariale minimale pour tous, le respect des salariés et des délégués du personnel, une réelle prise en charge des problèmes de stress, de burn out et dans certains cas de mobbing.

Le LCGB-SESF estime que l’ABBL doit revenir à la raison en renonçant à ses revendications attaquant les acquis des salariés et en acceptant un dialogue social sérieux avec les syndicats.

0 Responses to “Les négociations pour la CCT Banques au point mort”


  • Keine Kommentare

Einen Kommentar hinterlassen